Transmettre l’art Oratoire.

Nous sommes convaincus que la transmission de nos pratiques artistiques aide à la construction individuelle et collective. Elle permet d’éveiller la curiosité, nous apprend des choses sur les autres et sur nous même et  révèle notre personnalité.

 

L’art dramatique est un art complet qui mobilise la corporalité, les émotions, la voix, la diction, l’apprentissage et la compréhension d’un texte, la mémoire et l’écoute.

Nous l’utilisons pour l’interprétation orale ainsi que l’incarnation d’une œuvre écrite.

Sa maîtrise permet la prise de parole en public, la technique théâtrale et la conscience respiratoire sont les bases d’une bonne élocution et bonne oralité.

 

Lorsque la réforme scolaire sur l’oralité et l’épreuve du “grand oral” a été mise en place, il était évident que nous devions nous aussi participer à cet apprentissage de l’art oratoire.

 

Le rectorat de Versaille, ayant eu des échos de notre travail auprès des lycéens depuis 5 ans, a fait appel à nos services en Mars 2020 pour former certains professeurs du bassin de Nanterre. 

 

Des ateliers co-construits avec  les enseignants ou nous vous proposons une rencontre en amont de l’atelier pour le préparer avec les enseignants.

Un atelier en co-construction avec les professeurs

 

En intervention en milieu scolaire ou en institution, nous privilégions toujours une co-construction avec le porteur du projet, enseignant ou éducateur. 

 

De votre côté, seuls ou en équipe pédagogique et éducative, vous avez la compétence de votre discipline, la connaissance de votre groupe. Du nôtre, nous avons l’expertise de l’art oratoire et du théâtre. Ensemble, en associant nos capacités et en co-construisant, nous donnons de la valeur. Nous donnons plus de sens pour vous et vos élèves comme pour l’artiste intervenant. Voilà aussi pourquoi nous conseillons aux enseignants de contribuer à toutes les phases du projet, et plus particulièrement aux temps d’atelier, pour qu’ils soient participants actifs en faisant avec leurs élèves.

 

C’est par cette dynamique de collaboration que nous parviendrons aux meilleurs résultats pour vos élèves et que nous sortirons, tous, heureux et enrichis de l’expérience.

 

Collaboration avec la Cave a théâtre

La Cave à Théâtre se joint à la Compagnie les tropes : une mutualisation des compétences pour des ateliers efficients et qualitatifs.   

 

La compagnie des tropes  travaille en collaboration avec la Cave à Théâtre sur ce projet d’apprentissage de l’art oratoire.

Ensemble nous formons une équipe complète, en vous offrant des atelier ou de stages pluridisciplinaires. 

Une équipe qui partage l’envie et la passion du spectacle vivant et qui est consciente qu’elles sont les clés d’un bon apprentissage.

 

Alors, quand, ayant eu des échos de notre travail auprès des lycéens depuis 5 ans, le Rectorat de Versailles a fait appel à nos services en mars 2020 pour former certains professeurs du bassin de Nanterre, nous avons affirmé notre capacité  de transmettre de bons outils aux élèves au travers d’un savoir-faire et d’une qualité pédagogique qui se veulent plus aiguisés, plus généreux que de s’emparer, avec opportunisme, d’une nouvelle réforme créant un nouveau marché.

 

Voilà de nombreuses années que, sans y mettre le mot “art oratoire”, nos deux compagnies transmettent le socle technique nécessaire à cette pratique. C’est ensemble que, vous, le professeur, vous, le proviseur, vous tous, l’équipe pédagogique, et nous, les artistes, construirons des conditions de réussite simples, légères et efficaces qui permettront d’accompagner au mieux vos élèves dans leur montée de compétences, et vos établissements dans la mise en place de ces enseignements.

 

Interviews de Lucile Andre

D’où vous vient l’envie de transmettre l’art oratoire? Quel rapport avez-vous avec cette discipline?

En tant que comédien/comédienne on nous apprend la technique du langage oral, la diction, le souffle, la posture. Ce sont tous ses éléments qui forment la base de l’art oratoire et de l’éloquence.

Bien au-delà du théâtre, ses techniques servent à s’exprimer devant un auditoire quel qu’il soit. 

J’estime qu’à partir du moment ou on app au corps et l’esprit s’associe qu’on est sûr de soi, qu’on respire et qu’on parle, on transmet un discours , on capte son auditoire et on se trouve dans la meilleure des condition pour transmettre une idée, un discours.

 

Comment se passe la co construction avec les professeurs?

 

Les amuses-bouche théâtraux que nous proposons ont d’ailleur était créer en co construction avec un professeur puis conceptualisé par la compagnie des tropes.

 

Nous avons une trame de départ d’un atelier type, le travail avec les professeurs est généralement de cibler un besoin ou une envie précise tel que des textes, et de l’incorporer dans l’atelier.

Comment amener l’apprentissage de l’art-oratoire à des lycéens? 

 

l’apport du théâtre et du jeu dans les ateliers aide les élèves à entrer dans l’apprentissage plus facilement. 

L’approche est différente selon les âges, elle ne va pas être la même dans un groupe de collégiens et dans un groupe de lycéens.

Les revendications, les sujets seront forcément différent mais le but reste le même, de construire eux-même un discours.

A partir du discours nous travaillons ensemble sur la manière de l’exprimer. La prise de conscience de la respiration, du volume, de l’émotion, de la posture, la conviction…

 

 

Quels objectifs cet atelier cherche à atteindre?

 

Pour nous le but des ses ateliers est de donner aux élèves les outils nécessaires pour qu’ils soient capable de défendre leur point de vue avec assurance. L’art oratoire permet à ses futurs adultes de comprendre qui ils sont et ce qu’ils renvoient à l’autre pour s’accepter entièrement.

 

En travaillant sa façon de s’exprimer, le but est également de travailler l’écoute et savoir se positionner en tant que spectateur.